Quel est le coût du portage salarial ?

Quel est le coût du portage salarial ?

Apparu vers la fin des années 80, le portage salarial est une forme de travail qui attire de plus en plus de personnes ces dernières années. D’une part, nous avons les travailleurs indépendants en quête de sécurité sociale et financière. Ensuite, il y a les salariés qui ont envie de créer leur propre entreprise, mais qui ont peur de se lancer, parce qu’ils souhaitent conserver leur statut de salarié. Des avantages assez intéressants, mais qu’en est-il du coût ? Explications sur le coût du portage salarial.

Le portage salarial

Le portage salarial est défini comme une relation contractuelle entre un salarié porté, une entreprise de portage et une entreprise cliente. Pour en savoir plus sur cette nouvelle forme de travail, vous pouvez jeter un œil à mon avis sur Webportage, une société de portage salarial en ligne. Dans le cadre de ce contrat, l’entreprise de portage aura à reverser, chaque mois, au salarié un salaire net calculé sur la base de son chiffre d’affaires. En contrepartie des services fournis, la société aura à prélever une commission appelée taux de gestion ou frais de gestion.

Couts du portage salarial

Retenez que le coût du portage salarial est influencé par 3 principaux éléments et c’est à partir de ceux-ci que vos honoraires (sommes facturées aux clients) seront transformés en rémunération nette. Il s’agit des :

  • cotisations patronales et salariales applicables à tous les salariés
  • commissions prélevées par la société de portage (taux de gestion ou frais de gestion)
  • remboursements des frais du salarié porté ainsi que les avantages financiers mis à disposition par la société de portage pour faire des économies sur les charges.

Pour tout résumer, sur le chiffre d’affaires d’un consultant en portage salarial, généralement 50 % seront perçus net, 30 % serviront aux cotisations patronales, 10 % aux cotisations sociales. En ce qui concerne les frais de gestion, ils varient généralement d’une société de portage à une autre et peuvent être de 3 % à 12 %. Par ailleurs, ces taux peuvent être fixes ou dégressifs en fonction du chiffre d’affaires réalisé par le salarié porté.

Simulateur de salaire chez Webportage

Chez webportage, vous avez un simulateur en ligne qui permet de calculer un salaire net en fonction :

  • Du CA
  • Du pourcentage de prélèvement à la source
  • De la TVA
  • Des frais
  • Du statut (cadre / non cadre)

Vous l’aurez compris il est possible de calculer de manière assez précise en renseignant les différents champs. Pour le tester, cliquez sur le bouton ci dessous et ensuite sur “simulation” dans le menu principal.

Webportage

Le salaire minimum pour devenir salarié porté

Grâce à l’application de l’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015, ratifiée par la loi n° 2016-10800 du 8 août 2016, le portage salarial fait l’objet d’un cadre législatif spécifique. C’est pour renforcer la sécurisation de cette nouvelle forme d’emploi que les différents partenaires sociaux, en accord avec le ministère du Travail, ont mis en place une Convention collective de branche.

Signée le 22 mars 2017, cette Convention collective a pour objectif de sécuriser les conditions de travail et d’emploi ainsi que les parcours des professionnels qui choisissent d’exercer en portage salarial. Elle prévoit par ailleurs de fixer un salaire minimum obligatoire pour tous les salariés portés. Autrement dit, même s’il n’y a pas de plafonds de chiffre d’affaires à respecter, contrairement au statut de micro-entrepreneur, il y a un salaire minimum pour débuter en portage salarial.

Ainsi, pour un salarié porté junior, le salaire minimum correspond à 70 % du plafond de la Sécurité sociale. Il est de 75 % pour un salarié porté senior et de 85 % pour un salarié porté en forfait-jour.

D’autres articles sur le portage salarial :

Post Comment